BIO

Pr Rajaâ Cherkaoui El Moursli

University Mohammed V, Faculty of Science, Rabat, Morocco.

L’Oréal-UNESCO award for “Women in Science” - 2015

Resident Member of the Hassan II Academy of Science and Technology 

 

Biography Prof Rajaa Cherkaoui El Moursli

Pr. Rajaâ Cherkaoui El Moursli is a full-time Professor of Physics at the Faculty of Sciences, University Mohammed V, Morocco, a position she has held since September 1982 after her PhD in Nuclear Physics at the University Joseph Fourier in Grenoble, France. She worked as a head of the Laboratory of Nuclear Physics (1996-2017). This responsibility led her to develop several themes around nuclear applications. She used this opportunity to implement several masters at the university, especially the first master of medical physics in Morocco.

Pr. Cherkaoui is one of the precursors of Morocco's official participation in the international collaboration ATLAS at the CERN in Geneva in 1996. 

She was Vice-President for Research, Innovation, Cooperation and Partnership of Mohammed V University (2013 – 2017). 

In 2014, she signed for a new adventure as president of the Moroccan organizing committee of the francophone competition "My thesis in 180 seconds”. As part of this competition, she was a member of the international jury of the competition final in Paris in 2015 and she organized the competition final in Rabat in 2016.

She received the L’Oreal-UNESCO award for “Women in Science” as a Laureate representing Africa and the Arab States (2015). In the same year, she became a Member of the Selection Committee for Maghreb Grant L’Oreal-UNESCO. She was also appointed member of the committee Member of the International Council of Science (ICSU) Regional Committee for Africa (2015-2019). She was elected Woman of the Year in Morocco by the magazine "Illi Des Libertés 2015".

In 2016, InterAcademy Council/InterAcademy Partnership for Research (IAP-R) nominated her as a member of the three-years IAP-Research’s project titled “Harnessing Science, Engineering and Medicine to Address Africa's Challenges”. The same year, she was nominated member of the Board of the Moroccan Nuclear and Radiological Safety and Security Agency and member of the Scientific Committee of the Spanish Foundation "Women for Africa" (Fundacion Mujeres por Africa). 

Prof. Cherkaoui El Moursli has been honoured for her contribution and noteworthy achievements in science and technology fields in the Islamic world by the Organization of Islamic Cooperation’s (OIC) (2017). She also obtained the first prize of the most important publication in science and technology in "The 2nd Day of Scientific Research and Innovation of the Mohammed V University" on 26thMay 2017. The same year (July 19), at the First Global Challenge in Washington, a prize with three (gold, silver and bronze) medals was named "The Rajaâ Cherkaoui El Moursli Award for Courageous Achievement" and attributed to three winning teams.

In 2018, she was designed as member of the International Awards Jury in the Physical Sciences for the L'Oréal-UNESCO Awards for Women in Science.

All through the years, she has supervised 17 doctoral theses and is currently supervising 2. She has been a rapporteur and a jury member of 51 theses. And she also is co-author of more than 700 indexed scientific publications and member of several committees within the university and also at national and international level.

She is a resident member of the Hassan II Academy of Sciences and Technology in Morocco. As well as a Fellow of the African Academy of Sciences (AAS) and of The World Academy of Sciences (TWAS).

 

Biographie

Rajaâ Cherkaoui El Moursli est née à Salé, au Maroc. Après l'obtention de son baccalauréat au lycée Descartes de Rabat, elle s'est rendue à l'étranger, en France à Grenoble pour y suivre des études de troisième cycle et a obtenu son doctorat en physique à l'Université Joseph Fourier de Grenoble, en France. Ses premiers pas en recherche ont débuté avec la physique des ions lourds au laboratoire de physique subatomique et de cosmologie de Grenoble en France.

En 1982, de retour au Maroc, elle intègre la faculté des sciences de l'Université Mohammed V de Rabat en tant que chercheuse-professeure; Depuis 1996, elle dirige le Laboratoire de physique nucléaire (LPNR). Cette responsabilité l’a amenée à développer plusieurs thèmes autour des applications nucléaires.

Elle a profité de cette opportunité pour mettre en œuvre plusieurs masters à l'université, notamment le premier master de physique médicale au Maroc et le premier master sur les énergies renouvelables de l'Université Mohammed V. Elle a également coordonné plusieurs projets de coopération avec des organisations espagnoles et françaises. Elle coordonne actuellement deux projets européens Erasmus + pour le développement de l'innovation. Dans ce contexte, elle a créé le Centre universitaire pour l'entreprenariat au niveau de l'Université Mohammed V. Elle est également - dans le cadre du projet européen H2020 MARSU - responsable du projet marocain pour la création d'un observatoire de la pollution atmosphérique dans les montagnes de Michlifen au Maroc. Cet observatoire, ATLAS-MOHAMMED V, est unique en Afrique du Nord et de l’Ouest.

R. Cherkaoui est devenue vice-présidente de la recherche, de l'innovation, de la coopération et des partenariats à l'Université Mohammed V de Rabat de janvier 2013 à janvier 2017. À ce poste, elle était membre du conseil d'administration de l'Université Mohammed V-Agdal-Abu Dhabi à Abou Dhabi. 2013-2015

En plus de cela, elle est devenue membre résidente de l'Académie des sciences et de la technologie Hassan II au Maroc. Ainsi que membre de l'Académie africaine des sciences.

Elle est également l'un des précurseurs de la participation officielle du Maroc à la collaboration internationale ATLAS au CERN à Genève en 1996. Elle est membre associé de cette collaboration. Cette collaboration a confirmé la découverte théorique d’un mécanisme qui contribue à notre compréhension de l’origine de la masse de particules subatomiques (découverte pour laquelle François Englert et Peter W. Higgs ont reçu le prix Nobel de physique 2013) à travers la découverte de la particule fondamentale prédite sur 2012. Cette découverte a été rendue possible par la mise en œuvre de calorimètres, qui sont les sous-détecteurs essentiels d'ATLAS puisqu'ils ont permis la mesure de l'énergie des particules. R. Cherkaoui a eu l'occasion d'accompagner les calorimètres au cours de sa phase de construction, de simulation, de test et de lancement. À présent, ses travaux portent sur l’analyse des données de cette expérience.

En 2014, elle a signé une nouvelle aventure en tant que présidente du comité national d'organisation du concours francophone au Maroc "Ma thèse en 180" depuis 2014. Dans le cadre de ce concours, elle était membre du jury international de ce concours à Paris en 2015 et elle a organisé le concours international à Rabat en 2016.

En 2015, elle a reçu le prix L’Oréal-UNESCO pour «Les femmes dans la science» en tant que lauréate représentant l’Afrique et les États arabes. La même année, elle a également été élue femme de l'année au Maroc par le magazine "Illi Des Libertés 2015".

Elle est devenue membre du comité de sélection pour la bourse L’Oréal Maghreb depuis 2015.

Cette année, elle a également été nommée membre du Bureau régional pour l'Afrique du Conseil international des sciences (ICSU) (ICSU / RCA) pendant trois ans.

En 2016, le Partenariat Inter-Academy pour la recherche (IAP-R) l’a nommée membre du projet triennal de l’IAP-Research intitulé «Tirer parti de la science, de l’ingénierie et de la médecine pour relever les défis de l’Afrique». L’IAP for Research entreprend un projet de trois ans qui s’articule autour des efforts de l’Afrique pour réaliser les objectifs de développement durable, des priorités de la STISA 2024 et du plan stratégique de la NASAC. La même année, elle a été nommée membre du conseil d’administration de l’Agence marocaine de sécurité et de sûreté nucléaire et membre du Comité scientifique de la Fondation espagnole "Femmes pour l’Afrique" (Fundacion Mujeres por Africa). Et son équipe est devenue membre de la collaboration internationale KM3NET. KM3NeT est le télescope à neutrinos de la prochaine génération.

Elle a obtenu le premier prix du plus publiant en sciences et technologie dans le cadre de la "2ème journée de la recherche scientifique et de l'innovation de l'Université Mohammed V", le vendredi 26 mai 2017.

Le professeur Cherkaoui a été honoré en 2017 pour sa contribution et ses réalisations remarquables dans les domaines de la science et de la technologie dans le monde islamique, lors du premier Sommet islamique sur la science et la technologie de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), qui s'est tenu à Astana, capitale du Kazakhstan. 10 et 11 septembre.

Le 19 juillet 2017, au First Global Challenge à Washington, un prix avec trois médailles d'or, d'argent et de bronze a été nommé "Prix Rajaâ Cherkaoui el Moursli pour ses réalisations courageuses" attribué à trois équipes gagnantes.

En 2018-2019, elle a été désignée membre du jury international des prix en sciences physiques pour le prix L'Oréal-UNESCO pour les femmes dans la science.

En 2018, elle a été nommée membre de l'Académie mondiale des sciences (TWAS) pour l'avancement de la science dans les pays en développement.

Au fil des ans, elle a dirigé 17 thèses de doctorat et en supervise actuellement 2. Elle a été rapporteur et membre du jury de 50 thèses. Elle est également co-auteur de plus de 700 publications scientifiques répertoriées et membre de plusieurs comités au sein de l’université ainsi qu’au niveau national et international.

Enfin, sans se départir de ses préoccupations scientifiques, elle a participé à plusieurs associations culturelles et professionnelles, notamment à la présidence de l’Association marocaine de radioprotection (AMR) et à la vice-présidence de l’AIGAM (Association des Ingénieurs en Génie Atomique du Maroc).